Domaine de la Maison Delas - Les bouteilles

Domaine de la Maison Delas

Maison Delas

 

 

Depuis 1996, la vénérable Maison Delas Frères dont les racines remontent à 1835, a retrouvé l'âme et l'éclat qui ont contribué à sa renommée.

Sous l'impulsion de la nouvelle direction de nombreux investissements ont été réalisés sur le site de production de Saint-Jean-de-Muzols, près de Tournon-sur-Rhône.

Une équipe motivée participe fièrement au renouveau qualitatif de cette Grande Maison de la Vallée du Rhône : une cuverie spécialement étudiée pour la vinification des vins rouges, la restructuration complète du chai d'élevage figurent parmi les éléments clé de la démarche de qualité de la Maison Delas, résumée en une phrase : perpétuer et sublimer l'expression du Terroir.

Dans le chai de vinification, les anciennes cuves en acier ont été remplacées par de petites cuves en béton de 85 hl. Ces contenants permettent une bonne séparation, terroir par terroir, des lots de raisins et favorisent un meilleur contrôle des températures. Tout le travail se fait désormais par gravité. Les raisins sont ainsi déversés dans les cuves, ce qui évite le pompage et le malaxage des baies. Les trappes dont sont équipées les cuves permettent le pigeage à la main, c'est-à-dire l'aération du vin par le haut. Tout le travail de vinification se fait ainsi à la façon d'un Grand Chef cuisinant au-dessus de ses fourneaux.

Le chai d'élevage a été entièrement refait. Il y a longtemps que les 600 fûts bourguignons en provenance de tonneliers de renommée mondiale, comme François Frères, Seguin Moreau ou Damy, ont remplacé les 2.500 hl de vieux foudres, réformés dès 1996. La relation de confiance avec le tonnelier est primordiale. Car si le passage sous bois favorise le vin, il ne doit pas pour autant en déséquilibrer les caractéristiques organoleptiques. Il doit permettre, au contraire, d'extraire toute la personnalité du fruit du terroir.

Dans un vignoble aux pentes rudes et abruptes, où il faut être le maçon de ses propres vignes, les murets de soutien en pierre sèche sont patiemment reconstruits par un minutieux travail de sauvegarde du patrimoine. 2015 marque fièrement l'aboutissement de la reconstruction de ces murailles si emblématiques de la colline de l'Hermitage.