Arpents du soleil - Vin de pays du Calvados pinot gris 2014 bouteille 0.50 cl

Les arpents du soleil Agrandir l'image

Arpents du soleil - Vin de pays du Calvados pinot gris 2014 bouteille 0.50 cl

16,00 € la bouteille

Cru Normandie : Vin de Normandie
Millésime 2013
COULEUR blanc

Résumé

L'un de mes plus beaux coups de coeur !!! Bravo Gérard Sanson

Dégustez-les tranquillement, dans de grands verres à dégustation, ils évolueront au fil des minutes, et même des heures si vous conservez la bouteille entamée au réfrigérateur, preuve de leur complexité, et de leur potentiel de garde.

Quantité

Description

Au cœur de la Normandie, à proximité de Saint Pierre sur Dives, se situent les ARPENTS DU SOLEIL .Un microclimat sec et chaud, un côteau orienté au Sud et un sol exceptionnel (Rendzine anthropique sur Bathonien supérieur) digne des plus grands crus expliquent leur succès.

De l’époque médiévale à la fin du XVIIIe siècle, déjà un vignoble y prospéra. Les anciens, avec leur sens inné de la nature, ont appelé ce site idéalement exposé « Le Soleil ».

La recherche des facteurs optima de qualité a présidé à leur renaissance, en 1995.

Gérard SAMSON en est le vigneron passionné. Après une solide formation, théorique et pratique, en Bourgogne, il a parcouru la France et l’Europe viticole à la découverte des secrets des meilleurs terroirs.  

Au cœur de la Normandie, à proximité de Saint Pierre sur Dives, se situent les ARPENTS DU SOLEIL .Un microclimat sec et chaud, un côteau orienté au Sud et un sol exceptionnel (Rendzine anthropique sur Bathonien supérieur) digne des plus grands crus expliquent leur succès.

La notion de terroir a toujours été présente dans la pensée de Gérard SAMSON, et sa démarche vers la création d’un vignoble en Normandie. Sa formation viticole en Bourgogne, terre d’excellence des terroirs, a renforcé ses convictions en ce domaine.

Des équipes scientifiques se sont attachées à résoudre l’énigme des terroirs. Il a été mis en évidence que la plupart des Grands crus reposent sur des sols assurant à la vigne une parfaite régularité de l’alimentation en eau tout au long du cycle végétatif, et ayant une capacité à se réchauffer rapidement.

Le sol des Arpents du Soleil remplit ces critères. Il est d’ailleurs très proche des meilleurs sols viticoles de la Côte-d’Or, et en particulier de celui du « Chevalier-Montrachet », Grand Cru de la Côte-de-Beaune.

C’est un sol argilo-calcaire, superficiel et très pierreux, qui s’est développé sur une roche calcaire du Jurassique, dure, mais fissurée. Ainsi le drainage est parfait, et les racines de la vigne plongent profondément, plusieurs mètres, jusqu’à de minces couches de marnes qui lui assurent une alimentation hydrique en période de sécheresse.

Ce sol conjugué à un microclimat très sec, moins de 600 mm, et 25 jours de moins de pluie par an qu’à Caen distant de seulement 25km à vol d’oiseau, permet à l’automne une surmaturation des raisins sans risque de pourriture.

Des vins fins, typés, et de qualité régulière quels que soient les aléas du millésime en sont issus. Ils demandent plusieurs années avant de révèler leur palette aromatique caractéristique : la naphte arôme minéral rare, les épices douces, et le miel, et sont la preuve tangible et bien agréable de la réalité de ce terroir.
Au fil des ans, un affinement des pratiques culturales et œnologiques, fruit de patientes observations, progressivemment dévoile encore davantage ce terroir viticole exceptionnel.
C’est lors de recherches au « Fonds Normand » de l’Université de Caen, y étant alors étudiant en Droit, que Gérard SAMSON a eu l’occasion de trouver pour la première fois mention de l’existence dans le passé d’un vignoble à Grisy situé « un quart de lieue au nord-ouest de l’église ».

Depuis des preuves irréfutables de l’ancienneté de cette culture ont été collectées.

Ainsi sur la Carte de Cassini (1761) figurent, à l’emplacement actuel des Arpents du soleil, des ceps de vignes, et la mention « la Maison du Vigneron ». C’est le seul endroit de Normandie auquel le géographe officiel du roi Louis XV ait fait un tel honneur.

D’autres preuves, encore plus précises, sont apportées par des actes notariés passés devant le notaire de Saint Pierre-sur-Dives à la fin du 18ème siècle. Clin d’œil de l’histoire puisque Gérard SAMSON est devenu notaire dans la même étude en 1990..

Les registres paroissiaux apportent aussi leur contribution, en nous  révélant l’état-civil des vignerons d’autrefois.

De 1792 à 1995 la « pièce du Soleil » s’est transmise en ligne directe dans la même famille, les Leriche.

Depuis 1995 cette parcelle a renoué avec son destin viticole.
Lorsque le visiteur foule le sol des Arpents du Soleil, il ressent immédiatement la beauté du site, l’harmonie générale qui s’en dégage. Tout est donc mis en œuvre pour les préserver, et même les amplifier.

La végétation naturelle s’apparente à celle de régions plus méridionales avec la présence d’origan, d’orchidées, et abrite des papillons rares et des lézards.

Les entre-rangs enherbés présentent au fil des saisons les vives couleurs des fleurs spontanées. La plantation d’une haie bocagère, et l’utilisation pour la viticulture d’une large palette de matériel végétal, contribuent aussi à la bio-diversité du lieu.

Grâce à celle-ci les micro-faune et flore auxiliaires de la vigne sont très actives. Elles renforcent les bienfaits d’un microclimat favorable à la culture de celle-ci, et réduisent au strict minimum les interventions phyto-sanitaires. Ainsi aucun herbicide , insecticide, acaricide, anti-pourriture, ou  engrais chimiques n’est utilisé.

A la cave les vinifications sont conduites dans un souci de respect de la matière première, et d’expression du terroir, loin de tout excès technologique. Ainsi  les vins ne sont ni chaptalisés, ni filtrés. Quelques dépôts ou « voltigeurs » peuvent donc apparaître dans les bouteilles. Ils sont la garantie d’un vin authentique, qui avec le temps développera les arômes issus de son terroir.

La certification officielle "HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE" des ARPENTS DU SOLEIL atteste de leur forte implication en faveur de l'environnement.